Le marché du recyclage des photocopieurs

L’empreinte écologique d’un photocopieur-imprimante est très importante : 3 300 kg de CO2 sont émis et 2,1 tonnes de « matières premières » sont utilisées (eau, cuivre, aluminium, etc.) lors de sa fabrication. Quant à l’empreinte carbone de l’ensemble des matériels informatiques et bureautiques, elle est équivalente à celle de l’aviation civile !

Le photocopieur multifonction

Un photocopieur multifonction a une durée de vie optimale estimée à trois ans, avant de nécessaires opérations de maintenance et le remplacement de certaines pièces. Fort de ce constat, des sociétés se sont spécialisées dans le recyclage des photocopieurs.
L’ADEME, Agence de l’Environnent et de la Maîtrise de l’Energie, organise depuis août 2005, une filière de recyclage des DEEE, déchets d’équipements électriques et électroniques. Selon la législation « le producteur doit prendre en charge l’organisation et le financement de l’enlèvement et du traitement ».
Parallèlement au recyclage des appareils, il existe des réseaux de recyclage de consommables – cartouches, papier… – gérés par les fabricants ou les fournisseurs.

Le service proposé

Les sociétés spécialisées dans le recyclage des photocopieurs et imprimantes se chargent de récupérer les appareils usagés et de les recycler. Selon leur état, les photocopieuses sont révisées, réparées puis remises sur le marché comme matériel d’occasion ou valorisées.
Dans le cas d’une valorisation, les pièces et ensembles de pièces qui peuvent être prélevés et réemployés sont retirés et orientés vers les ateliers de réparation ou la revente. Les matières précieuses sont récupérées. Enfin, les matières dangereuses sont extraites et traitées selon la réglementation en vigueur.
Les sociétés de recyclage proposent le plus souvent de renouveler entièrement le parc de photocopieurs d’une entreprise. Elles se chargent de l’enlèvement et de la livraison. Ces sociétés sont en général agréées par les fabricants.

Les avantages

• L’entreprise est assurée que le cycle de vie de l’appareil usagé sera allongé au maximum et que son empreinte écologique sera limitée par ce recyclage.
• Les sociétés spécialisées proposent un service global sur l’ensemble du parc. Elles gèrent même, en général, tous les DEEE – déchets d’équipements électriques et électroniques. Cela évite d’envisager le remplacement des photocopieurs et imprimantes au cas pas cas, et permet de rationnaliser la gestion du parc informatique.
• Les copieurs et imprimantes d’occasion sont vérifiés, révisés et la société de recyclage peut garantir leur utilisation. Le matériel d’occasion est donc fiable.
• Les photocopieurs d’occasion sont moins onéreux que les appareils neufs.