Le photocopieur scanner, comment ça marche ?

photocopieur scanner Le photocopieur professionnel peut être associé à de nouvelles fonctionnalités : fax, imprimante, envoi d’emails ou scanner. La fonction de scanner permet de numériser des documents et de les stocker sur le disque dur même du photocopieur ou sur un poste informatique grâce au transfert sur le réseau interne. On parle de photocopieur scanner.

Il réunit les fonctions premières du copieur simple (reproduction de documents de tous types à différents formats et différentes qualité d’impression, et les fonctions du scanner (numérisation et stockage de documents types textes ou photographies).

Il peut réunir des fonctions complémentaires :

  •   Numérisation recto-verso automatique,
  •   Scan de plusieurs pages à la fois,
  •   Digitalisation des documents et distribution par email.

 

Photocopieur scanner : atouts et points faibles

Les avantages :

  •   Le coût à l’achat est rapidement amorti en supprimant l’utilisation de scanners individuels sur chaque poste informatique,
  •   Les commandes sont intuitives et facilitent son utilisation,
  •   Les fonctions centralisées sur un seul et unique appareil,
  •   Avec le Wifi intégré, il est désormais connectable aux ordinateurs portables,
  •   L’interface web de l’appareil lui permet d’être paramétrés et surveillés à distance de façon à simplifier sa maintenance préventive et curative.

Les inconvénients :

  •   Il est plus cher à l’achat et plus encombrant qu’un scanner seul,
  •   Les paramétrages à l’installation sont parfois difficiles à régler,
  •   Il fonctionne nécessairement en réseau.

 

Comment choisir sa machine ?

Il convient de choisir les paramètres techniques les plus adaptés à l’utilisation qui sera faite de chacune des deux fonctions  :

  •   Photocopieur :
    • Vitesse d’impression,
    • Résolution d’impression.
  •   Scanner :
    • Vitesse de numérisation importante (80pages/minute pour des pages en noir et blanc, 55pages/minute pour des pages couleur),
    • Résolution de digitalisation (c’est-à-dire la densité de l’image et la taille de numérisation).